Chronique

Nouvelles d’ailleurs : Impérieuse nécessité de nous re créer....

27 August, 2014 - 01:54

En regardant autour de moi, en lisant, en écoutant, je me dis que notre pays est un pays de « murs », de surdités, d'aveuglements.

Nouvelles d’ailleurs : Mes 50 ans...

20 August, 2014 - 09:27

J'ai 50 ans aujourd'hui. 50 ans. La bulle qui, symboliquement, représente un passage, une frontière franchie.

Désormais il y aura un avant 50 et un après 50 ans.

Autour d'un thé

20 August, 2014 - 09:25

Finalement rien de spécial ne s’est passé. Un gouvernement très ordinaire composé. Un Moulaye parti. Un Yahya arrivé. Que ceux qui pensaient au grand chambardement déchantent. Le tranquille est béni.

Autour d'un thé

20 August, 2014 - 09:23

Ce que les Mauritaniens appellent « le dixième souci » est particulièrement éloquent et simple.

Nouvelles d’ailleurs : Niabina...

13 August, 2014 - 15:35

Rien n'est jamais « réglé » chez nous ; surtout pas la mémoire, les peurs, les rejets, les stigmatisations.

Comment les français voyaient l’évolution du jeune Etat mauritanien (suite)

13 August, 2014 - 15:34

Documents diplomatiques inédits: Positions sur la question du Sahara, avant la guerre

Autour d'un thé

13 August, 2014 - 15:32

La Mauritanie nouvelle n’est pas comme la Mauritanie ancienne. Ces propos « historiques » seraient d’un député de l’Assemblée nationale, cousin du Président, de surcroît. Une histoire de cousins, me diriez-vous ?

La guerre du Sahara – version franco-espagnole en 1956-1958 : « Ecouvillon »

23 July, 2014 - 09:41

Au lecteur – Je reprends ici  la publication de documents diplomatiques français se rapportant à la question, puis à la guerre du Sahara – commencée par Le Calame pour les années 1975-1976 du 14 Décembre

Autour d'un thé

23 July, 2014 - 09:39

Vous savez quoi ? La gabegie ce n’est pas bon, ce n’est pas bon. Comme la guerre, la gabegie tue. Quand il y a gabegie, tout le monde cadavré. Quand il y a gabegie, tout le monde mort, oh !

Nouvelles d’ailleurs : Jeûne…

16 July, 2014 - 04:42

Me voilà donc à me creuser la tête pour pondre une chronique ramadanesque.

Pages