Actualité

L’ex-Président, qui avait choisi de garder le silence devant les membres de la CEP, les limiers de la police des délits économiques et financiers et  le procureur de la République, a retrouvé la parole. En usant de trois tribunes.